1837
<a href="http://60gp.ovh.net/~revoluti/metropolis/" target="_blank"><b><font color="#0000">CE FORUM A ETE COMPLETEMENT TRANSFERE VERS http://www.1837revolutions.com/metropolis/<br />TOUS LES POSTS ON ETE TRANSFERES A L'IDENTIQUE, PAR COPIER-COLLER.<br />VOUS Y RETROUVEREZ EGALEMENT VOTRE COMPTE A L'IDENTIQUE.SEUL VOTRE MOT DE PASSE A ETE CHANGE ET VOUS A ETE RENVOYE PAR MAIL CAR FORUM ACTIF NE NOUS PERMETTAIT PAS DE RECUPERER NOTRE BASE DE DONNEE. NOUS AVONS DONC DU RECREER TOUS LES COMPTES AVEC PAR CONSEQUENT DE NOUVEAUX MOTS DE PASSE.<br />RENDEZ-VOUS SUR http://www.1837revolutions.com<br />FORUM ACTIF A VOULU NOUS DÉPOSSÉDER DE NOTRE BASE DE DONNÉES. NOUS AVONS PRIS NOTRE COURAGE A DEUX MAINS ET NOUS AVONS COPIE, A LA MAIN, TOUS LES POSTS DU FORUM POUR LES RECOLLER SUR LE NOUVEAU FORUM.</font></b></a>


Métropolis, la métropole de 1837... Quelle sera votre révolution ? Romantique ou industrielle ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bureau du Ministère de la Sureté Intérieure.

Aller en bas 
AuteurMessage
Nicolas Dumarais
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 227
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Bureau du Ministère de la Sureté Intérieure.   Sam 4 Juil - 2:37

Il sautillait de joie depuis qu'il avait reçu, tôt le matin, une missive de l'impérator qui le nommait Ministre de la sureté intérieure. A plusieurs reprise ses sautillement avait failli lui faire perdre son oeil de verre...

Il avait du la lire 1839 fois depuis le matin et avait du mal à y croire.

L'Imperator a écrit:
Monsieur Dumarais,

Parce qu'il reconnait en vous un homme de qualité et de réseau propre à fédérer les attentes populaires en matière de sûreté, et en ces temps de guerre, nous avons besoin de politiciens populistes qui arrachent l'adhésion des masses, l'Imperator de Métropolis décide en son âme et conscience de vous confier le poste de Ministre de la Sureté Intérieure sous la responsabilité du Premier Ministre, Monsieur De Roop.

Pour pouvoir,

Son Excellence l'Impérator Ludwig II de Metropolis.

Désormais à son bureau, il pouvait réaliser qu'il n'avait pas rêvé ou n'avait pas été victime d'une mauvaise blague parce que le ministre, c'était bien lui ! Son rêve devenait réalité. Le pouvoir lui ouvrait ses portes !

Son programme désormais était simple. S'imposer peu à peu grâce à ses amis journalistes et à la propagande. Ratisser large avec l'ensemble des journaux à ses côtés. Jouer sur la corde sensible du pauvre. Diviser les pauvres pour mieux régner. Savoir parler comme le prolétaire et aussi comme le bourgeois, savoir gueuler pour impressionner, faire parler de lui sans arrêt en mal comme en bien, arriver à faire croire qu'il réussirait... La première partie de son plan était en marche...

Il s'assit à son bureau et se mit à parler tout seul, face à un large miroir au dessus d'une petite cheminée de marbre.

- Moi je vais vous nettoyer cette ville, je vous le promets ! Ouais, c'est pas normal que l'honnête travailleur trime pendant que des malfrats leur prennent tout ce qu'ils ont, les vampirisant ! C'est pas comme ça que ça se passe ! Moi je vais vous nettoyer cette ville et je vais la rendre aux honnêtes travailleurs qui se lèvent tôt !

Il se regardait dans la glace. Il s'admirait, fier de son effet. Il notait son discours en même temps.

- Vous, les pauvres, je suis avec vous ! Je vais vous permettre de gagner plus, moi ! Mais il va falloir accepter de travailler plus ! Comme disait ma grand-mère, on n'a rien sans rien ! Pas de pognon pour les fégnasses ! Pourquoi vous vous décarcasseriez au boulot, vous alors que d'autres ne font rien sur votre dos ? C'est pas normal ! Et on va changer ça ! Je vous le promets ! Vous qui turbinez dure, moi je vais vous récompenser, parole... Et l'état va vous aider avec la solde de guerre ! 20% de salaire en plus ! Mais vous ne l'aurez pas sans rien, ça c'est sûr ! Les tires au flancs n'auront rien pour que ceux qui bossent aient plus ! Servir la nation en guerre, ça nécessite une prime ! On va vous la donner ! Mais faudra bosser !

Il s'interrompit pour réfléchir puis repris dans la foulée.

- Nous nous attaquerons également au problème des travailleurs Cathanes qui, on le sait bien, sont l'avant-garde d'une future invasion ! La Verdurie vient de s'en apercevoir à ses dépens ! Aujourd'hui elle est sous le contrôle de la Cathanie ! Et pourquoi ? Parce que pendant des années elle a laissé les Cathanes infiltrer son pays ! Le ver était dans le fruit et cette infiltration de l'ennemi a coûté la dissolution de l'état de Verdurie ! Nous ne commettrons pas l'erreur des Verduriens ! Nous expulserons les Cathanes hors de nos frontières et nous les chasserons aussi de Verdurie ! Cela fera d'avantage de travail pour les honnètes travailleurs Métropolitains ! Et en temps de guerre, qui plus est contre la Cathanie, nous ne pouvons pas nous permettre de garder un seul de ces ennemis potentiels sur notre sol !

Il nota de nouveau sa phrase avec un + dans la marge...

- Oui c'est bien ça, c'est percutent, ça va leur parler, ils vont m'adorer.

Puis un détail attira son regard. Le portrait d'une très jolie jeune femme, sur le mûr d'en face, une jolie blonde aux yeux verts. L'air dynamique et sûre d'elle. Il s'approcha. Un portrait qui avait du être oublié là lors de l'expulsion du palais,par Ludwig I, en septembre 1838...



- Foutre, qu'elle est Gironde cette donzelle ! C'est ça, oui c'est ça qu'il me faut...

Il s'installa dans son fauteuil de ministre et ferma les yeux pour savourer la réussite de son plan. Tout exactement tout se passait comme prévu. Il observa de nouveau le portrait de Chiara...

- Oui c'est parfaitement ça ! C'est ça qu'il me faut ! C'est elle qui me permettra de créer ma dynastie. Sûr ! Et puis le peuple adore ça, les histoires de couples...

Son directeur de cabinet frappa puis entra...

- C'est quoi ?! demanda-t-il sèchement.

- Monsieur, votre rendez-vous avec l'inspecteur Javert, chef de la Police de Métropolis, est annoncé.

- Ouais fais-le entrer, j'ai à lui toucher deux mots, moi ! Va falloir qu'il se remue pour me nettoyer tout ça parce que c'est une sacré chienlit en ville

Puis il rappela son chef de cabinet qui était sorti pour appeler Javert...

- Oui Monsieur le Ministre ?

Il savoura cette question. C'était si bon de se faire appeler Monsieur le Ministre...

- C'est qui la donzelle là ? Vous le savez ?

- Ah c'est vrai que Monsieur le Ministre est nouveau donc il ne peut pas savoir qu'elle est la cheffe de file des parlementaires démocrates.

- A la bonne heure ! Et bien soit, prenons donc quelques démocrates dans l'équipe. Faut qu'on ratisse large si on veut réussir. Oui aller me chercher quelques démocrates et évidemment en premier lieu cette gourgandine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'inspecteur Javert
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 229
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Bureau du Ministère de la Sureté Intérieure.   Dim 5 Juil - 0:07

Il en avait vu passer tellement des supérieurs que leur rendre visite ne lui faisait plus rien.

Il entra sans frapper, sans révérence et sans signe particulier de dévotion.

D'entre tous les politiciens ou autres monarques, ceux qu'il méprisait le plus était de l'espèce de ce Dumarais, ceux qu'il appelait les bateleurs... Les bateleurs promettaient sans cesse. Ensuite c'était à des gens comme lui, Javert, de faire le boulot promis par les bateleurs. Et s'il était impossible à faire et bien c'étaient encore les gens comme lui, Javert, qui trinquaient. Mais généralement les bateleurs montaient rapidement et redescendaient tout aussi rapidement. Alors pour lui, ce n'était qu'un petit désagrément passager. Il continuerait quoi qu'il en soit jusqu'à sa mort à servir l'ordre en place quel qu'il soit. Les Dumarais passaient. Les Javert restaient.

- Monsieur le Ministre, Inspecteur Javert. Que puis-je faire pour votre service ?

_________________
Une teigne au service d'un certain ordre établi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Dumarais
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 227
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Bureau du Ministère de la Sureté Intérieure.   Dim 5 Juil - 0:18

- Ah c'est donc vous Javert !

Il se leva et lui tapa amicalement dans le dos.

- On m'a dit le plus grand bien de vous et de votre action exemplaire au service de l'état.

Javert ne donnait aucun signe de satisfaction.

- J'ai besoin de gens comme vous, parce qu'il va falloir rétablir l'ordre notamment dans les quartiers populaires. Il va falloir me nettoyer tout ça ! Vous trouvez normal, vous, que votre police laisse impunis tous ces malfrats qui gangrennent nos faubourgs, tous ces trublions syndicalistes qui démotivent les honnètes travailleurs ?! Non ! C'est anormal ! Alors vous allez vous mettre au turbin pour règler ces problèmes de... sureté nationale !

Javert ne parlait toujours pas.

- Je compte sur vous ! Vous êtes le meilleur. Vous seul pourrez accomplir cette haute mission... Ah aussi... Il faut que vous arrêtiez Cette... Madame Chiara Antesolo...

Javert semblait stupéfait.

- Oui, nous devons vérifier quelques affaires la concernant. Je la soupçonne d'organiser une démotivation nationale... Vous comprenez, elle est contre la guerre... Et elle est très impliquée dans les mouvements sociaux. Il faut que nous vérifions certains éléments...

Javert tenta de lui faire part de sa désapprobation. Dumarais le coupa net.

- Vous êtes un fonctionnaire zêlé Javert ! Restez-le ! Ah... Oui... Cette mission vous est confiée sous le sceau du secret d'état...

Javert resta là immobile et silencieux comme s'il réfléchissait.

- Et bien et bien, Javert ! Disposez ! Au travail !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'inspecteur Javert
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 229
Date d'inscription : 23/01/2008

MessageSujet: Re: Bureau du Ministère de la Sureté Intérieure.   Dim 5 Juil - 0:22

Javert sortit pensif du bureau de Dumarais. Cette arrestation demandé le dérangeait. Il se doutait qu'il y avait une manipulation politique derrière mais ne parvenait pas à savoir laquelle. Tout ce qu'il savait c'est qu'il allait devoir mettre aux arrêts une député fort connue et que cela risquait de causer une crise. Javert aimait l'ordre et la clarté même quand elle était violente. Il n'aimait pas ce jeu obscur qu'il ne comprenait pas. Il exécuterait néanmoins les ordres.

_________________
Une teigne au service d'un certain ordre établi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nicolas Dumarais
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 227
Date d'inscription : 02/07/2009

MessageSujet: Re: Bureau du Ministère de la Sureté Intérieure.   Dim 5 Juil - 0:37

Quelques heures étaient passées.

Dumarais convoqua son chef de cabinet.

- Madame Chiara Antesolo est-elle aux arrêts ?

- oui Monsieur. Javert l'a arrêté comme demandé.

- Bien... Alors faites-là libérer sur le champ et faites savoir à Javert que je le répudie sur le champ également !

- Mais... Monsieur...

- Faites ce que je dis ! L'attitude de ce Javert est inadmissible ! C'est inadmissible de s'en prendre à une député ! Notre état n'autorise pas de telles dérives... Convoquez aussi la presse et faites leur savoir que je suis un fervent défenseur des parlementaires.... que je regrette l'attitude de ce policier qui n'a plus sa place au sein d'une monarchie constitutionnelle telle que la nôtre...

Le chef de cabinet semblait stupéfait.

- Alors là, Monsieur, permettez-moi de vous complimenter ! Je n'avais encore jamais participé à une telle manipulation et pourtant des oliticiens, j'en ai servi ! Bravo Monsieur le Ministre.

Le Ministre De La Sureté Nationale a écrit:


Monsieur Javert,

JE VOUS ORDONNE PAR LE PRÉSENT ARRÊTE DE REMETTRE IMMÉDIATEMENT EN LIBERTÉ DE MADAME ANTESOLO !

Votre dérive autoritaire est inadmissible et totalement inconcevable dans un état démocratique tel que le nôtre.

Madame Antesolo est connue comme une député exemplaire et l'humiliation qui lui a été faite est immorale.

Cette faute grave vous vaudra une révocation qui prend effet sur le champs.

Pour pouvoir,

Nicolas Dumarais, Ministre de la sureté nationale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ludwig II
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 220
Date d'inscription : 13/12/2008

MessageSujet: Re: Bureau du Ministère de la Sureté Intérieure.   Lun 7 Sep - 3:10

Une lettre parvint sur le bureau du ministre de la sureté.

Ludwig II Von Metropolis a écrit:

Monsieur Dumarais,

L'Imperator ayant jugé que vous étiez responsable de l'échec des objectifs de la guerre en Verdurie, une guerre qui après avoir coûté la vie à 500 de nos jeunes hommes, après avoir coûté près de 2 millions d'écus à l'état de Métropolis, a certes libéré la Verdurie mais pour mieux la laisser totalement échapper et pour la laisser tomber aux mains de vils et extrémistes révolutionnaires, des malfrats que vous aviez vous-même enrôlés dans nos troupes, vous êtes remerciés cette nuit même.

Vous n'êtes de fait plus ministre. Vous demeurez cependant par la bonté de notre monarque éclairé sujet de Metropolis et conservez votre entière liberté de mouvement.

Vous devez quitter votre poste séance tenante, rendre vos appartements et vider vos bureaux de vos effets personnels sans quoi ils seront saisis et revendus aux enchères publiques et ce, au profit des bonnes œuvres de notre église catholique.

LUDWIG II, Imperator de Metropolis.

_________________
Ludwig II Von Metropolis / Monarque constitutionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bureau du Ministère de la Sureté Intérieure.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bureau du Ministère de la Sureté Intérieure.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seule l'explosion intérieure permet de briller. // ft. Willow
» Qui vient troubler ma paix intérieure ? [Tissudouw ;D]
» You're such a backstabber | Calixte
» [FE] L'Aventure Intérieure - Evènement #64
» La Bête Intérieure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1837 :: L'Hôtel de Ville [RP] :: La salle du Conseil [RP]-
Sauter vers: