1837
<a href="http://60gp.ovh.net/~revoluti/metropolis/" target="_blank"><b><font color="#0000">CE FORUM A ETE COMPLETEMENT TRANSFERE VERS http://www.1837revolutions.com/metropolis/<br />TOUS LES POSTS ON ETE TRANSFERES A L'IDENTIQUE, PAR COPIER-COLLER.<br />VOUS Y RETROUVEREZ EGALEMENT VOTRE COMPTE A L'IDENTIQUE.SEUL VOTRE MOT DE PASSE A ETE CHANGE ET VOUS A ETE RENVOYE PAR MAIL CAR FORUM ACTIF NE NOUS PERMETTAIT PAS DE RECUPERER NOTRE BASE DE DONNEE. NOUS AVONS DONC DU RECREER TOUS LES COMPTES AVEC PAR CONSEQUENT DE NOUVEAUX MOTS DE PASSE.<br />RENDEZ-VOUS SUR http://www.1837revolutions.com<br />FORUM ACTIF A VOULU NOUS DÉPOSSÉDER DE NOTRE BASE DE DONNÉES. NOUS AVONS PRIS NOTRE COURAGE A DEUX MAINS ET NOUS AVONS COPIE, A LA MAIN, TOUS LES POSTS DU FORUM POUR LES RECOLLER SUR LE NOUVEAU FORUM.</font></b></a>


Métropolis, la métropole de 1837... Quelle sera votre révolution ? Romantique ou industrielle ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Derrière les lignes Cathanes...

Aller en bas 
AuteurMessage
Bénédicte Torellini, CNST
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Derrière les lignes Cathanes...   Lun 3 Aoû - 23:32

Dans la troupe "officielle" de la CNST au sein de l'armée de Métropolis, il manquait 7 hommes. Les 7 meilleurs combattants et assassins de toute l'organisation de plus de 100 000 membres à travers l'Europe.

Leur mission était simple mais la réaliser tenait de l'Héroïque : Assassiner les généraux Cathanes et le roi de Cathanie.

Mettant à profit l'occupation des troupes cathanes sur le front par l'armée ainsi que leur connaissance du terrain leur expérience, ils avançaient lentement, lentement mais surement, derrière les lignes ennemies en direction du roi honni des hommes de Cathanie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bénédicte Torellini, CNST
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 49
Date d'inscription : 31/07/2008

MessageSujet: Re: Derrière les lignes Cathanes...   Mar 4 Aoû - 19:59

Les 7 assassins arrivèrent dans la grande ville Verdurienne derrière le front. Là ils lancèrent leurs investigations. Sur quelques façades, gravés dans la pierre, quelques symboles du code secret révolutionnaire indiquèrent que la 5ème colonne crowiste était bien dissimulée en ville et que les brigades internationales de la CNST étaient non loins et prêtes à se déployer sur le sol Verdurien dans les plus brefs délais.

Au loin grondaient les canons sans discontinuer, et, dans une gangue de ténèbres les hurlements sourds des blessés se mêlaient et s'intensifiaient en une lente et interminable agonie qui embeaumait l'air d'une odeur malsaine et nauséeuse poussant les gens ordinaires à se cloîtrer chez eux ou à fuir l'atmosphère délétère fondant sur eux.

Les 7 assassins prirent chacun une corne de brume et sonnèrent une fois chacun leur tour. 7 fois résonna le son de la corne. Après ce signal devait venir la fin du monde capitaliste.

Les 7 reprirent leur route, sachant que leur message avait résonné en un grondement guttural jusque sur le champ de bataille ou des centaines de leurs camarades luttaient courageusement contre un monstre débilitant jusqu'au plus sain des hommes. Après s'être ravitaillé dans une cache, il partir dans les bois en direction de la frontière de Cathanie....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ALPI
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 04/07/2009

MessageSujet: Re: Derrière les lignes Cathanes...   Mar 4 Aoû - 20:14

Le signal avait été donné et les officiers des brigades internationales de la CNST avait indiqué que le moment était venu d'avancer. Torellini leur avait dit : "Ils sonneront 7 fois et les murailles s'écrouleront." Ils se mirent en marche.

Près de 20 000 combattants, hommes et femmes équipés et entraînés à grands frais par la CAS/CNST à l'aide de la fortune qu'avait assemblées les coopératives crowistes à travers l'Europe, avaient achevé leur entrainement et s'étaient rassemblé dans les Alpes avant de marcher vers la frontière Verdurienne, loin des troupes cathanes. La progression avait été silencieuse, longue, et avait servi à parfaire l'entrainement. Il était temps de passer à l'action.

Comme unie comme un seul homme, l'armée révolutionnaire sortit du couvert des forêt entourant le col que gardait la ville Verdurienne et fondit sur elle. Ses défenses étaient presque inexistantes, les troupes cathanes étant plus loin, aux prises contre les métropolitains, ils allaient pouvoir se jeter sur une position pratiquement offerte. Ce fut confirmé lorsqu'ils aperçurent les premiers Verduriens à Brassards rouge et noirs armés de fusils les saluer et leur montrer le chemin.

Quelque que puisse être le résultat de la bataille qu'on entendait au loin, la retraite des cathanes et leur ravitaillement serait désormais grandement compliquée tant que les brigades seraient en place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathanien Gloumpferin Dz.
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: Derrière les lignes Cathanes...   Lun 10 Aoû - 1:52

Les quelques troupes Cathaniennes affectées à l'occupation de la ville Verdurienne furent vite débordées par la horde de 2000 cavaliers et francs tireurs de cette étrange armée de mercenaires populaires de l'ALPI.

La retraite sonna. Les troupes les plus disciplinées fuirent vers le front Metropolitain. Environ 200 hommes.

Les autres, environ 50 hommes au regard triste, tous aussi disciplinés, mais tenaillés par la peur de leur général, se suicidèrent sur les rangs de l'ALPI.

Les dernier, environ 150 hommes, sans doute les plus intelligents, virent dans cette armée étrange qui les assaillait le moyen de devenir enfin libres, dussent-ils être emprisonnés par les forces de l'ALPI, ils se dirent que ce ne serait jamais pire que d'être exécutés par leur général... Alors il hissèrent les drapeaux blancs et se rendirent.

En trois heures, la ville était passée aux mains des forces de l'ALPI.

_________________
Par Eïs Gloumpf, notre Dieu, le peuple Cathane est un peuple de fourmis au service de sa Reine ! Son armée est son armée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Derrière les lignes Cathanes...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Derrière les lignes Cathanes...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» Il est bon de lire entre les lignes, cela fatigue moins les yeux [PV Alh]
» Reste derrière moi et admire. ft. Maeko [TERMINE]
» Derrière le brouillard...
» Regarde toujours devant toi, jamais derrière, sauf si tu sais que quelques choses t'y attend [ Prio : Bois de Frêne ♥ ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1837 :: Aux frontières de Métropolis... [RP] :: La Verdurie [RP]-
Sauter vers: