1837
<a href="http://60gp.ovh.net/~revoluti/metropolis/" target="_blank"><b><font color="#0000">CE FORUM A ETE COMPLETEMENT TRANSFERE VERS http://www.1837revolutions.com/metropolis/<br />TOUS LES POSTS ON ETE TRANSFERES A L'IDENTIQUE, PAR COPIER-COLLER.<br />VOUS Y RETROUVEREZ EGALEMENT VOTRE COMPTE A L'IDENTIQUE.SEUL VOTRE MOT DE PASSE A ETE CHANGE ET VOUS A ETE RENVOYE PAR MAIL CAR FORUM ACTIF NE NOUS PERMETTAIT PAS DE RECUPERER NOTRE BASE DE DONNEE. NOUS AVONS DONC DU RECREER TOUS LES COMPTES AVEC PAR CONSEQUENT DE NOUVEAUX MOTS DE PASSE.<br />RENDEZ-VOUS SUR http://www.1837revolutions.com<br />FORUM ACTIF A VOULU NOUS DÉPOSSÉDER DE NOTRE BASE DE DONNÉES. NOUS AVONS PRIS NOTRE COURAGE A DEUX MAINS ET NOUS AVONS COPIE, A LA MAIN, TOUS LES POSTS DU FORUM POUR LES RECOLLER SUR LE NOUVEAU FORUM.</font></b></a>


Métropolis, la métropole de 1837... Quelle sera votre révolution ? Romantique ou industrielle ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La battaille de Schaponolyon

Aller en bas 
AuteurMessage
Général Glendo Nanok
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 221
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: La battaille de Schaponolyon   Sam 29 Aoû - 14:38

Après bien des jour de marche, la petite armée de l'Absinthilia attaigni Chaponolyon, petite ville de Cathanie. Bien que petite, l'armée du "roi Vodka" comme on le surnommait, se révèle bien équipé avec des canons, au nombre de cinq, et d'une cavalerie d'une dixaine d'unité.
Le général Glendo Iracio Nanok, alias "Général GIN", fier tacticien de la principauté et grand vainqueur du concours de belote de Paris, ordonna le placement de ses unités en trois rangées, les canons derrière eux et la cavalerie un peu en retrait, prète a lancer l'assaut.
Les forces de Chaponolyon quant a elles étaient peu nombreuses, du fait de la guerre en cours, se placèrent aux barricades a l'entrée d la ville pour la protèger.

Les canons du Général Gin reçurent l'ordre d'ouvrir le feu, bien que mauvais tireur, les canonniers réussirent quand même à détruire l'imposante barricade et causé de lourde perte aux défenseurs. Une fois l'entrée de la ville ouverte, les soldats de GIN entrèrent en ville ou les combat faisaient rage, la milice de Chaponolyon n'avait pas l'intention d'abandonner si facilement.

Les forces de cette petite ville de Cathanie décidèrent de rendre les armes après avoir passé plus de cinq heures à faire subir de lourde perte aux forces de Gin, car ce dernier avait une armé bien plus nombreuse que la petite milice de la ville.

Chaponolyon était tombée !!! Voila ce que l'on pouvait entendre aux abord de la petite ville de Cathanie.


Le général Gin entra ville, sur son cheval et s'arrêta devant une femme qui tenait son enfant, il commença à parler.

- Où peut-on trouver de l'alcool ?

La femme pointa du doigt un bâtiment que des soldats s'empressèrent d'investir.

Il était tard, le général Gin ordonna a ses soldat de ce positionner pour la nuit, de soigner les blessés et se réapprovisionner pour le départ, tôt le lendemain matin.

Chapononlyon est tombé !!! C'est ce à quoi pensa Gin avant de s'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathanien Gloumpferin Dz.
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: La battaille de Schaponolyon   Sam 29 Aoû - 15:15

Le Fourminien Captein Fritz Fitz, en charge de la petite ville de Schaponolion, ville connue pour sa production de Schnaps, fut surpris par cette attaque surprise qui si elle avait occasionné quelques importants dégat n'avait cependant fait aucune victime.

Décidément, l'armée Cathanienne en avait un sacré coup dans l'aile ! Elle allait de défaite en défaite.

Le capitaine se mit à réfléchir très vite. S'il ne réglait pas cette histoire au plus vite, elle remonterait aux oreilles de l'état major et alors il passerait un mauvais quart d'heure... Son armée tombée devant 350 alcoolique Absynthiliens ?! C'était inconcevable. Pour sûr il serait durement châtie. D'autant plus durement que le nouveau chef d'état Major, un mercenaire anglais nommé Westmorland, n'était pas homme à pardonner...

Alors il décida d'aller rencontrer le Général Nanok et son armée de gueux.

Il était d'autant moins méfiant que Nanok n'avait fait aucune victime. Il n'avait donc pas beaucoup de rancœurs contre lui et était prêt à discuter...

Il sortit avec un drapeau blanc.


- Messieurs, Messieurs ! Je crois que nous devons discuter...


Il dévisagea le jovial général et son armée de poivrots. Tous semblaient déterminés.

- ON VEUT DU PINARD ! Hurla l'un des hommes.

- OUI ! On a fait plier votre ville alors maintenant, vous nous donnez ce qu'on est venu cherché ! Cria un autre.

- Et on a de quoi payer ! On a des peaux de chèvres... Lança un troisième homme que ses comparses firent vite taire à coup de pied au derrière...


Le Général Nanok s'avança.

- Rétablissez l'approvisionnement en Schnaps, conformément à la charte de 1258, donnez-nous 5000 litres en plus gratuitement et nous vous laisserons tranquile. Dans le cas contraire, notre armée marchera sur votre capitale ! Et tou le monde saura que vous nous avez cédé votre ville...

Le Capitaine Cathane semblait pâle.

- Bien, bien, messieurs... Nous sommes des hommes de... raison....

Il se ravisa quand il vit la tête des saoulots du premier rang.

- Je veux dire nous pouvons discuter. Oui vous avez gagné cette bataille. Je le reconnais sans conditions. Oui mon pays n'a pas pu, à cause de la guerre, honnoré notre accord du XIII° siècle. Je le reconnais. Mais désormais, c'est fini. Alors j'ordonne sur le champs que l'on vous livre 6000 litres gratuitement en dédommagement et que l'on relance vos approvisionnements... Cela vous convient-il ? Et par dessus tout, ce soir, vous serez nos hôtes... Vous aurez à manger et à boire et Général, vous dinerez à ma table.

_________________
Par Eïs Gloumpf, notre Dieu, le peuple Cathane est un peuple de fourmis au service de sa Reine ! Son armée est son armée.


Dernière édition par Kathanien Gloumpferin Dz. le Dim 30 Aoû - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Glendo Nanok
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 221
Date d'inscription : 26/08/2009

MessageSujet: Re: La battaille de Schaponolyon   Sam 29 Aoû - 21:31

Le général Nanok fut enchanté par l'annonce du Fourminien Captein Fritz Fitz. Les deux hommes se dirigèrent vers la salle a mangé prèvu pour le repas, ils s'asseillèrent. Puis le Général Nanok prit la parole.

Dites moi, Captein Fritz Fitz, quand sera repris les livraison pour l'Absinthilie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathanien Gloumpferin Dz.
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2009

MessageSujet: Re: La battaille de Schaponolyon   Dim 30 Aoû - 16:12

Le Fourminien Captein réfléchit un peu.

- Et bien ma foi... Si vos hommes sont capables de trainer les quelques 100 barriques que j'ai en réserve dans ma garnison et qui représentent à peu près 50 000 litres, soit les 6000 litres promis en dédommagement, le solde des litres dus depuis la cessation de l'approvisionnement et l'approvisionnement du mois en cours, alors votre livraison sera effective et à jour dès votre départ, c'est à dire demain matin...

_________________
Par Eïs Gloumpf, notre Dieu, le peuple Cathane est un peuple de fourmis au service de sa Reine ! Son armée est son armée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La battaille de Schaponolyon   

Revenir en haut Aller en bas
 
La battaille de Schaponolyon
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE SOLEIL D'AUSTERLITZ - 1805
» Un rapport de bataille qui merite d'etre posté...
» Battaille du chateau de merac
» Rapport de bataille Eldars d'Iyander contre Korsairs Orks
» Elfe VS Isengard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1837 :: Aux frontières de Métropolis... [RP] :: La Cathanie [RP]-
Sauter vers: