1837
<a href="http://60gp.ovh.net/~revoluti/metropolis/" target="_blank"><b><font color="#0000">CE FORUM A ETE COMPLETEMENT TRANSFERE VERS http://www.1837revolutions.com/metropolis/<br />TOUS LES POSTS ON ETE TRANSFERES A L'IDENTIQUE, PAR COPIER-COLLER.<br />VOUS Y RETROUVEREZ EGALEMENT VOTRE COMPTE A L'IDENTIQUE.SEUL VOTRE MOT DE PASSE A ETE CHANGE ET VOUS A ETE RENVOYE PAR MAIL CAR FORUM ACTIF NE NOUS PERMETTAIT PAS DE RECUPERER NOTRE BASE DE DONNEE. NOUS AVONS DONC DU RECREER TOUS LES COMPTES AVEC PAR CONSEQUENT DE NOUVEAUX MOTS DE PASSE.<br />RENDEZ-VOUS SUR http://www.1837revolutions.com<br />FORUM ACTIF A VOULU NOUS DÉPOSSÉDER DE NOTRE BASE DE DONNÉES. NOUS AVONS PRIS NOTRE COURAGE A DEUX MAINS ET NOUS AVONS COPIE, A LA MAIN, TOUS LES POSTS DU FORUM POUR LES RECOLLER SUR LE NOUVEAU FORUM.</font></b></a>


Métropolis, la métropole de 1837... Quelle sera votre révolution ? Romantique ou industrielle ?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 De l'agitation devant la caserne

Aller en bas 
AuteurMessage
Général Lee Crow
Notable
Notable
avatar

Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: De l'agitation devant la caserne   Dim 27 Juil - 18:34

Suite à la mort des troupiers qu'il considérait comme des assassinats, le camarade Lee s'empressa de partir à la rencontre des familles et les convainquit de défendre leur honneur et leur dignité.
Accompagnées de quelques membres de la CNST, les familles des troupiers assassinés -mères, pères, femmes, enfants et même grands-parents lorsqu'ils vivaient encore- par le capitaines Westmorland se tenaient devant les grilles de la caserne. Silencieux, tous se tenaient au milieu de la chaussée et bloquaient le passage. Ils tenaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire des "Accordez-nous la justice", "rendez-nous nos proches" ou encore des "Respectez vos propres lois"...

Le général Lee avait sauté sur l'aubaine. Il comptait sur les caractères du président du conseil Trevizo et du capitaine Westmorland pour obtenir à coup sur un renforcement de la position de sa jeune organisation. Soit les familles obtiendraient gain de cause et justice serait rendu, auquel cas l'organe de propagande de la CNST permettraient de faire revenir le mérite aux anarchos-syndicalistes, soit le martyre de ses familles punies pour leur comportement par Westmorland allait permettre au général de l'armée rouge de profiter de la vindicte populaire... on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs se dit le secrétaire général de la CAS tandis qu'il attendait le compte-rendu de ses observateurs, lui-même à quelques pâtés de maisons afin de tirer au maximum profit de la situation sans prendre le risque d'une arrestation.

_________________
Le pouvoir politique sort du canon d'un fusil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colonel Westmorland
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 23
Age : 216
Date d'inscription : 25/06/2008

MessageSujet: Re: De l'agitation devant la caserne   Dim 27 Juil - 20:28

Les hommes de la CRA s’avancèrent en poussant brutalement les malheureux massés là. Westmorland apparut derrière les hommes de troupe, un sourire moqueur à la bouche. Il leur lança en riant :

« Vous avez perdu quelques choses… HAHAHA !!! »

Il retourna dans l’enceinte de la caserne pour y attendre ses ordres concernent l’américain. Une chose était sur, il restait le maître des lieux….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Troupe
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: De l'agitation devant la caserne   Dim 27 Juil - 21:26

Le sergent Mornefouille de la Troupe, venait de recevoir un ordre du président Treviso.

Il s'avança vers le peuple et tendit la missive au Capitaine Westmorland.

La troupe arma ses fusils et les tendit pour protéger symboliquement la foule.


Le conseil réuni en séance extraordinaire a écrit:


Ordre du Conseil de Métropolis :


1- La Troupe de Métropolis a désormais en main l'ordre public de la cité.

2- Le sergent Mornefouille de la Troupe est responsable de l'ordre public.

3- L'état major pour la défense extérieure est confiée au Capitaine Mc Kingsley.

4- Le Capitaine Westmorland n'a provisoirement plus aucun pouvoir sur la Troupe qui tient ses ordres directement du Conseil.

5- Le Capitaine Westmorland assumera seul ses actes devant le peuple.

6- Sa solde d'officier supérieur est provisoirement suspendue. Elle sera versée aux familles des soldats injustement frappés.

7- Westmorland est affecté à la protection des personnalités étrangères en visite à Metropolis.


Arreté officiel du Conseil de Metropolis, sous la présidence du Conseillé Pietro-Luigi de Treviso.



- Monsieur Westmorland, vous n'etes plus notre capitaine. Je prends la direction de la sureté interieure, comme le souhaite le conseil de Métropolis.

Les fusils de la troupe ciblaient désormais tous Westmorland.


Dernière édition par La Troupe le Dim 27 Juil - 21:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Lee Crow
Notable
Notable
avatar

Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: De l'agitation devant la caserne   Dim 27 Juil - 21:29

Effrayés par la brutalité des soldats de la CRA, les familles des victimes se dispersèrent en courant et en poussant des cris tandis que les hommes de la CNST contenaient les soldats avant de partir à leur tour...
Ainsi, la propagande du parti avait tout ce qu'elle souhaitait. Le chef de la CNST fit rassembler les familles :


"Nous vous protègerons de la barbarie des militaires engagés par l'état, et la CAS veillera à vous assurer désormais la subsistance que vos proches morts apportaient à vos foyers. Je vous promets qe nous ne permettront pas que les violences policières et militaires ne puissent atteindre les civils."

Bien entendu, Lee avait fait venir avant de parler le camarade infiltré dans le journal quotidien de Métropolis pour être sur que le plus de monde possible soit au courant des actes de violences commis à l'encontre des familles de victimes. Le général de l'armée rouge n'était pas un démocrate. Un état représentatif était le moyen le plus certain à l'heure actuelle de faire tomber le pouvoir entre les mains des détenteurs du capital, de l'éducation, des moyens de production. Il fallait éliminer Trevizo ; si le chef du parti des travailleurs le savait démocrate, il était convaincu que la mort de ce dernier lui serait beaucoup plus utile que le renforcement de son pouvoir. L'homme était apprécié de la population, au fait de ses devoirs envers elle et tout prêt à la soutenir bien que ce ne fut pas à son profit. Il allait falloir jouer serré :

Montrer que la CAS était proche du gouvernement et pouvait les influencer -la propagande du parti se servirait du discours de Trevizo pour soutenir cette thèse-, critiquer le pouvoir en place à la moindre occasion, préparer l'assassinat du président tout en prétendant être proche de l'homme et espérer le voir raffermir sa position à Métropolis, faire ensuite passer son assassinat pour une action entreprise par les puissants industriels et les militaires à leurs bottes dans le but de mener un coup d'état, puis enfin en faire un soi-même officiellement pour préserver la population de la tentative de putsch des militaires...
Les temps à venir allaient être difficiles et il faudrait peut-être longtemps avant d'arriver au bout, mais la prise du pouvoir à Métropolis par la CNST/CAS serait un évènement de premier ordre dans toute l'histoire de l'humanité et la première pierre d'un nouvel ordre pour toutes les catégories de population les plus démunies.

Sortant de ses pensées, le général Lee retourna à pas vifs vers le quartier général de la CNST... beaucoup de personnes à surveiller, de nombreux coups d'éclats à préparer, beaucoup d'évènements à provoquer encore pour pousser le pouvoir à la faute... mais en attendant... affirmer le soutien de la CAS à toutes les personnes craignant la répression et annoncer publiquement qu'on espère voir le président se montrer bien plus ferme avec les forces armées anglaises. Il partit donc vers la cellule chargée de l'information...

_________________
Le pouvoir politique sort du canon d'un fusil.


Dernière édition par Général Lee Crow le Dim 27 Juil - 22:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Général Lee Crow
Notable
Notable
avatar

Nombre de messages : 332
Date d'inscription : 23/07/2008

MessageSujet: Re: De l'agitation devant la caserne   Dim 27 Juil - 21:37

Dans la cellule de l'information de la CNST, un journaliste appartenant au parti entra en trombe et montra au secrétaire-général le billet qu'il avait récupéré après le débordement devant la caserne.

Citation :
Ordre du Conseil de Métropolis :


1- La Troupe de Métropolis a désormais en main l'ordre public de la cité.

2- Le sergent Mornefouille de la Troupe est responsable de l'ordre public.

3- L'état major pour la défense extérieure est confiée au Capitaine Mc Kingsley.

4- Le Capitaine Westmorland n'a provisoirement plus aucun pouvoir sur la Troupe qui tient ses ordres directement du Conseil.

5- Le Capitaine Westmorland assumera seul ses actes devant le peuple.

6- Sa solde d'officier supérieur est provisoirement suspendue. Elle sera versée aux familles des soldats injustement frappés.

7- Westmorland est affecté à la protection des personnalités étrangères en visite à Metropolis.


Arreté officiel du Conseil de Metropolis, sous la présidence du Conseillé Pietro-Luigi de Treviso.


Puis il récita les paroles du capitaines de la garde :

Citation :
- Monsieur Westmorland, vous n'etes plus notre capitaine. Je prends la direction de la sureté interieure, comme le souhaite le conseil de Métropolis.

"et après les soldats ont pointé Westmorland.
-parfait, répondit Lee, tout se déroule bien. Plus qu'à faire passer un article au journal !

_________________
Le pouvoir politique sort du canon d'un fusil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edgard Honoré Séraphin
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 4
Age : 208
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: De l'agitation devant la caserne   Lun 28 Juil - 2:08

Un homme s'était avancé vers la manifestation, devant la caserne.

- Moi cette troupe, j'lui fais confiance ! Et le Treviso c'est pas un mauvais bougre... Sa troupe est meme notre salut si nous voulons réussir la révolution ! L'armée de Crow doit s'appuyer sur la Troupe...

Puis il cria et emporta avec lui les cris de la foule.

- La Troupe avec nous ! La Troupe avec le peuple ! Cessez de défendre les rupins qui vous asservissent ! Défendez-nous ! Défendez-vous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Troupe
Citoyen
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: De l'agitation devant la caserne   Lun 28 Juil - 2:13

Cartains hommes de la Troupe ne savait pas trop comment réagir et devant la rumeur de la foule, ils commençaient à lever leurs fusils.

Le sergent Mornefouille ordonna de baisser les armes puis il s'avança vers celui qui brillait.


- T'inquiète donc pas l'ami ! La Troupe est du coté du peuple et elle va le défendre. Comme l'a dit le Conseil, nos hommes injustement frappés seront honnorés et les coupables seront vivement sanctionnés. Alors maintenant tout doit entrer dans l'ordre. Nous allons distribué du vin et nous entrerons tous calmement chez nous. N'ayez crainte, demain se lèvera et il sera meilleur qu'aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De l'agitation devant la caserne   

Revenir en haut Aller en bas
 
De l'agitation devant la caserne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» René Civil devant le tribunal criminel
» BIENVENUE À LA CASERNE DE L'ARMÉE DE SAVOIE
» Devant la Cathédrale
» j''me suis fait tout p''tit devant une poupée qui disait non
» L'un des fils de Sarkozy devant un tribunal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
1837 :: Le quartier de la sûreté [RP] :: La Caserne [RP]-
Sauter vers: